Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:36

 

 

 

 

HISTORIQUE ET ARCHIVES

Abréviations :

- M16 ( Jour d'annonce officielle de la naissance du Mouvement pour revendiquer la vérité des urnes, le 16/08/2012)

- M23 ( Mouvement issu des accords du 23 mars 2009)

1-Mouvement du 23-Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M23 (homonymie).
Mouvement du 23-Mars
Image illustrative de l'article Mouvement du 23-Mars

Idéologie  
Fondation
Actions
Zone d'opération Nord-Kivu
Organisation
Chefs principaux Colonel Sultani Makenga - Bishop Jean-Marie Runiga Lugerero
Membres 2 500 (décembre 2012)[1]
Guerre du Kivu

Le Mouvement du 23-mars, également appelé M23, est un groupe créé suite à la guerre du Kivu. Il est composé d'ex-rebelles du CNDP réintégrés dans l'armée congolaise suite à un accord de paix signé le 23 mars 2009 avec Kinshasa. Ils se sont ensuite mutinés en avril 2012. Leur nom provient des accords du 23 mars 2009, car les membres considèrent que le gouvernement congolais n'a pas respecté les modalités de celui-ci.

Sommaire

[masquer]

Création[modifier]

Région du pays dans lequel le mouvement est localisé.

Après l’arrestation du général Laurent Nkunda en janvier 2009, un traité de paix était conclu le 23 mars 2009 entre le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) et le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC). L’accord prévoyait la libération des prisonniers, la transformation du CNDP en parti politique, les retours des réfugiés se trouvant dans les pays limitrophes de la RDC et dont sont issus la grande majorité des rebelles, l’intégration des civils membres du CNDP au sein des institutions gouvernementales ainsi que l’intégration des forces du CNDP dans l'armée congolaise.

Les ex-membres militaires du CNDP ont été soupçonnés d'abuser de leur position dans l'armée pour contrôler le trafic de minerais[2], ce qui a conduit le Gouvernement de la RDC à muter les militaires issus du CNDP dans d'autres régions de la RDC. Estimant que ceux-ci violaient les accords du 23 mars 2009, ils se sont mutinés en avril 2012[3],[4],[5].

Le 6 mai 2012, les mutins dirigés par le colonel Sultani Makenga créaient le Mouvement du 23 mars ou M23, en référence à la date de l’accord[6].

Organisation et dirigeants[modifier]

Le 17 août 2012, le Congrès du M23 nommait président du Mouvement Bishop Jean-Marie Runiga Lugerero, un ancien du CNDP et originaire du Sud-Kivu. Le colonel Sultani Makenga était nommé Chef du haut commandement militaire[7],[8]. Devenu rapidement général de brigade, il est chef d’état major général de la branche armée du M23, baptisée Armée Révolutionnaire du Congo (ARC)[9] ; il a été placé le 13 novembre par les États-Unis sur leur « liste noire », car tenu pour responsable « d'horreurs à grande échelle » contre les civils[5]..

Pour les autorités de Kinshasa et certains observateurs, l'un des organisateurs, sinon le véritable chef du Mouvement serait en fait le général Bosco Ntaganda, surnommé « Terminator », un chef de guerre accusé par la Cour pénale internationale de recrutement d’enfants soldats, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Selon le rapport préliminaire fait par le Groupe d'Experts des Nations Unies pour le Congo et remis en juin 2012 au Conseil de sécurité des Nations unies[10], le M23 aurait été créé à partir de la fusion de deux groupes de mutins dirigés respectivement, par le général Ntaganda et le colonel Makenga. Mais le rôle exact du général Ntaganda dans la création et les activités du M23 restent obscures et contestées. Celui-ci dit ne pas être impliqué dans les défections de membres du CNDP    


2-RDC: un colonel déserteur crée le Mouvement pour revendiquer la vérité des urnes

Par RFI

John Tshibangu, un colonel déserteur, a annoncé jeudi 16 août la création du «Mouvement pour la revendication de la vérité des urnes». Dimanche dernier, dans le Kasaï-Occidental, et en compagnie d’une vingtaine de soldats, il avait quitté les rangs des Forces armées de la RDC (FARDC) sans la moindre explication.

C’est un ancien de la rébellion du RCD-KML, intégré dans les FARDC. Il avait été affecté dans le Rutshuru.

C’est lui, le colonel John Tshibangu qui, en 2008, avait livré une guerre mortelle contre Laurent Nkunda, alors chef du CNDP. Il dit avoir été gêné dans son élan par l’ordre venu de la hiérarchie pour arrêter les combats. Depuis, cet officier n’a pas bien digéré son affectation dans le Kasaï- Occidental, loin des zones de combat.

Une nuit, le colonel Tshibangu, en compagnie d’une vingtaine de militaires seulement, ont quitté le camp militaire de Kananga sans aucune explication.

Et voilà que John Tshibangu réapparaît une semaine après, pour annoncer la création d’un nouveau mouvement insurrectionnel, le Mouvement pour revendiquer la vérité des urnes. Une façon pour lui de dénoncer les fraudes au cours de la présidentielle et des législatives de 2011.

On se pose alors la question de savoir quel pourra être l’avenir de ce mouvement.

         
                
         

3-ELEMENTS COMMUNS  ( Revendications Communes ) par rapport à la vérité des urnes

 

--- M16«La population congolaise demande le changement. Le 28 novembre dernier, Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA a été élu président de la République. Notre objectif est de l’installer à la tête de l’Etat».

--- M23, l’une de revendications des rebelles était le rétablissement de la vérité des urnes. Ce qui veut autrement dire que la présidence de la République devrait être négociée avec les rebelles

 

 4-PARTICULARITE DE CHAQUE MOUVEMENT

 

---M16 

    nous luttons contre toute forme de balkanisation de notre très beau pays, le Congo, c'est-a-dire que nous sommes contre tous ceux-là qui cherchent à amener notre pays à une balkanisation ! »

« Le mouvement que je dirige procède de l’initiative d’un Congolais à cent pour cent», lance-t-il en liminaire.

Une particularité dans l'option à prendre pas de moindre importance:

Autre grief articulé par le colonel TSHIBANGU :

«Joseph KABILA devait faire une déclaration de la guerre dès que la communauté internationale a confirmé l’implication du Rwanda dans l’agression contre le Congo. En ne le faisant pas, il a bradé la souveraineté nationale en transformant le Congo en un pays de pleurnicheurs du soutien de la communauté internationale… ».

Parrain: du Mouvement (M16)

Selon nos sources, il s'agirait de Kanambe.

Motivation: Couper à Roger Lumbala et Tshisekedi ou ses adeptes toutes velléités d'effet d'entraînement pour ouvrir un front au Kasaï , d'où l'idée de devancer les deux en créant un "faux" en la personne de Jhon Tshibangu et garder ainsi, la gestion totale de la sécurité sur l'ensemble du territoire. ( source hautement crédible). 

Richesse de la démarche: Jouer de l'anticipation politique dans le but de paralyser et neutraliser dans l'oeuf toutes  les réactions d'ordre patriotique. 


 

M23

Parrains:

Paul Kagame, Yueri Museveni ainsi que les anglo-saxons.

Mouvement dont les membres sont à majorité tutsi, une émanation de CNDP, groupe tutsi membre de la mjorité présidentielle au pouvoir à Kinshasa.

 Ils tiennent à garder Goma pour faire passer Leurs revendications. Lesquelles portent notamment sur l’intégration dans l’armée nationale, la reconnaissance de leurs grades, leur maintien dans le Kivu, le rapatriement des réfugiés Tutsi et bien entendu une bonne rémunération. Sans oublier certains postes dans l’administration et au gouvernement pour leurs dirigeants politiques. Leurs revendications découlent en partie des accords du 23 mars 2009 signés entre le CNDP et le régime de Kinshasa sous la férule de l’ancien ministre de la Coopération Internationale et Régionale Raymond Tshibanda, actuel ministre des affaires étrangères. Sauf que ces revendications ont évoluées. Auréolés par leur victoire militaire, les rebelles exigent plus. Ils veulent désormais que des négociations politiques soient ouvertes entre le pouvoir, l’opposition, la société civile et la diaspora. Ces négociations ont été rendues indispensables à cause de l’absence de légitimité de Kabila, de la violation systématique des droits de l’homme, de problèmes de corruption, soutiennent-ils. S’il est vrai que le régime de Kinshasa n’est pas exemplaire en matière de démocratie, du respect des droits de l’homme et de bonne gouvernance, personne n’est dupe. Derrière cette extension du cahier des charges, les rebelles veulent s’attirer la sympathie de la population à travers le relais des leaders communautaires et politiques. Ils veulent miser sur l’aversion qu’éprouve une large opinion envers Kabila et son régime pour légitimer leur guerre. Sauf que l’Opposition et la classe politique restent très prudentes pour l’instant. Se rappelant sans doute qu’ils ont été des marchepieds et des dindons de la farce des rébellions successives. Il est vrai qu’elle réclame la démission de Kabila pour haute trahison mais ne s’est pas pour autant jetée dans les bras du M23. Comme quoi l’adage selon lequel l’ennemi de mon ennemi est mon ami ne s’applique pas en tous les cas.

Pour autant le M23 dont la supériorité militaire est évidente sur les FARDC menace de prendre la ville de Bukavu si ses revendications ne sont pas prises en compte par Kinshasa. La chute de Goma et la menace que le M23 fait peser sur Bukavu ont suffi pour que Kinshasa accepte de discuter avec le M23. Un véritable camouflet pour Kabila.

 

5- REALITE DES URNES FICTION OU SIMPLE PRETEXE

Aucune guerre n'est menée sans mobile comme élément de justification pour convaincre les opinions. En Irak, on s'en souvient , le mobile était la détention d'armes de destruction massive et l'instauration de la démocratie.

En Libye, Sarkozy est allé régler ses comptes à Kadhafi au motif de chasser un dictateur rétrograde qui assassine son peuple, instaurer la démocratie et doter la libye d'une constitution à l'instar des Etats modernes.

Mais quels sont les enjeux de la sitaution du Théâtre à l'Est de la Rd.Congo ET QUI SONT LES VRAIS ACTEURS?

* IL y a un véritable enjeu TERRITORIAL pour l'exploitation de produits bruts Congolais d'une part et la Balkanisation ou cession d'une partie de l'Est du Congo pour la création d'Etat tampon entre les deux voisins ( le Rwanda et la Rd.Congo) pour garantir la sécurité du Rwanda d'autre part, et la survie des tutsi contre les menaces d'extermination par les Hutus et les Congolais négationnistes.

* LES  VRAIS ACTEURS sont particulièrement ETRANGERS ! Les Congolais qui entre en danse aux côtés des vrais acteurs sont responsables de leur positionnement mais ne sont pas associés ni de loin ni de près dans le secrets de la coalition. ILs ne connaissent ni l'agenda de Tutsi ni le coeur du fonctionnement du réseau Tutsi-Anglo-saxons.

La réalité des Urnes, n'est qu'une exploitation, un prétexte pour entraîner les Con-golais dans le folklore ouvrant la voie à un dialogue "Inter-Congolais" que le Système International va financer et encourager vivement.

En réalité, Kanambe a déjà fait des concession qui vont restées secrètes à ses frères. En proposant la voie de la concorde nationale qui passe par un dialogue entre congolais, l'acte final est un scénario "du déjà fait et du déjà vécu". Depuis 1960 jusqu'à ce jour, les Con-golais répètent les mêmes bétises:

* se battre pour les postes

* faire montre d'absence de vision, de patriotisme et de manque d'amour du pays sans comparaison

* sans esprit de combat et irresponsables et sans logique de défense des intérêts vitaux du pays et protection de nos populations

RESULTAT

Légitimer le pouvoir de Kanambe par la signature de l'acte final des pourparlers entre Con-golais  en avalisant les accords secrets signés entre Kanambe et le M23 qui consacrerons l'aboutissement de la lutte de Kagame et Museveni pour le création d'un Etat tampon entre le Rwanda et la Rd.Congo.

 

CONCLUSION

Où est passé Jhon Tshibangu?

Seul Kanambe peut nous éclairer sur le positionnement de J.Tshibangu du M16, mis au frigo pour bonne conservation pour une mission similaire dans les jours à venir. L'intégration de Roger Lumbale chez le M23 a mis donc fin à la mission de J.Tshibangu au centre de la Rd.Congo. Le M23, s'occupera ainsi du travail de gestion des ambitions de R. Lumbala dont la liberté de manoeuvres est sous contrôle Tutsi. En quelques lignes, je viens de vous inviter au vrai dialogue, à vous d'y participer !

Conscience et Amour de la patrie

Chicko Mwamba

 

 



 




Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Elections
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens