Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 16:14

 

 

 

KongoTimes!

Font size: Decrease font Enlarge font
image Sultani MAKENGA

 

I. Aperçue Historique des Agressions Rwandaises et leurs Accords en RDC: 1996-2013.

Pour exécuter son plan de transformer le Nord-Kivu, Sud-Kivu, et le Maniema, à ses colonies de peuplement et d'exploitation; le Rwanda, entendu ici le président rwandais Paul Kagamé et les extrémistes Tutsi acquis à sa cause, a crée, recrée, et continue à soutenir des groupes armés qui violent les filles et femmes congolaises; tuent des milliers d'innocent congolais; et exterminent à souhait les populations autochtones; pour les remplacer par des Rwandais qu'il qualifie machiavéliquement des " Tutsi congolais " exilés dans la plupart des pays de la Région de Grands Lacs, et à travers le monde.

Au fur et à mesure que le temps passe, ces groupes armés Rwandais se transforment à des partis politiques et/ou groupes des pressions en République Démocratique du Congo (RDC) avec, bien entendu, la complicité des officiels congolais parmi lesquels Joseph Kabila, le Président de la RDC. C'est qui est écœurant ici est que, Il y a toujours des congolais authentiques disponibles et prêts à trahir leur patrie, la RDC. Il y a toujours des Congolais authentiques prêts à jouer le rôle des " Bizimungu " au Congo. 

Souvenons-nous de l' Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo-Zaïre ( AFDL ), du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD/Goma), du Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP), et aujourd'hui du Mouvement de 23 mars (M23). Pour camoufler leur identité Rwandaise, au départ, ces groupes armés Rwandais ont toujours pris soin de placer à leurs têtes, des congolais authentiques: Mzee Laurent Désiré Kabila, Wamba dia Wamba, Émile Ilunga, Onusumba Yamba, etc. A l'exception du Mzee Laurent Désiré Kabila qui avait échappé à la règle; lorsque le moment de partager le gâteau et autres butins politiques arrive, ces congolais se voient carrément écartés, et remplacés par des Rwandais devenus congolais pour le besoin de la cause. C'est sous cet angle que des congolais authentiques tels que les Wamba dia Wamba, Émile Ilunga, Jean Pierre Ondekane, Onusumba Yamba, etc., qui se croyaient être des hommes politiques d'envergures, après avoir hautement trahi leur patri, se sont vite vus écartés, désillusionnés, et réduits à leur plus simple expression. 

Ainsi, des Rwandais collabos et traitres, comme les Bizima Karaha, Ruberwa, Moise Nyarungabo, Nkunda Batware, Bosco Ntaganda, Jules Mutebusi, Sulutani Makenga, etc., qui se disent appartenir à une tribu dénommé " Banyamulenge " qui n'existe pas dans la nomenclature des tribus et ethnies du Congo, apparaitront devant la scène. Répétons-le, et à haute voix, les Banyamulenge, comme tribu n'existe pas, et n'a jamais existé, dans la nomenclature des tribus et ethnies de la RDC. Le General Rwandais, James Kabarebe, ancien chef d'État-major de l'Armée Patriotique Rwandaise, ancien chef d'État-major des Forces Armées Congolaises sous Mzee Laurent Désiré Kabila, et aujourd'hui ministre Rwandais de la Défense, est explicite à ce sujet. Pour lui, le Banyamulenge en Kinyarwanda, signifie: “ceux qui habitent la colline " . Et comme telle, il n'existe pas une telle tribu dénommée Banyamulenge au Rwanda et moins encore au Congo de Patrice Emery Lumumba. De ce fait, le Banyamulenge et/ou Banyarwanda, a été fabriquée de toute pièce pour rallier la communauté internationale à la cause des assassins et extrémistes Rwandais qui visent à transformer le Nord-Kivu, Sud-Kivu, et le Maniema, en leurs colonies de peuplement et d'exploitation.

Comme le ridicule ne tue pas, le Rwanda et l'Ouganda, des agresseurs avérés de la RDC, après avoir crée, recrée, et continue à soutenir des groupes armés qui violent, tuent, et exterminent à souhait les Congolais autochtones, n'ont jamais eu de la peine à se métamorphoser en pacificateurs de la Région des Grand Lacs. C'est sous cet angle qu'ils feront, à plusieurs occasions, réunir les congolais au nom de la paix en RDC. Ces réunions ou concertations aboutiront par exemples aux accords de (1) Sun City avec la fameuse formule de 1+4; et (2) aux accords du 23 mars 2009, grâce auxquels des milliers des Rwandais et autres étrangers se verront in toto and in globo intégrés l'armée nationale congolaise et autres importantes institutions de la RDC. Une bêtise et haute trahison qui est aujourd'hui à l' origine des massacres, du génocide, et de l'instabilité politique qui sévissent dans le Grand-Kivu.

En effet, le Rwanda tue et pille les ressources du Congo, avec la complicité des congolais au service de l'ennemi Rwandais. Les populations congolaises autochtones sont exterminées, ou chassées de leurs terres, pour se faire remplacer par les Rwandais disséminés à travers le monde. Voici pourquoi, par exemple, des Rwandais récemment chassés en Tanzanie, se retrouvent, comme par miracle, déjà au Katanga sans aucune forme de procès, au lieu de regagner chez eux au Rwanda. L'objectif inavoué ici est que, après avoir réussi à déverser et/ou transvaser le surplus de sa population dans le Grand-Kivu, le Rwanda se battra corps et âmes pour organiser, tôt ou tard, un referendum sous l'égide des Nations Unies, qui lui permettra de s'approprier officiellement et définitivement une partie de la RDC. Cette hypothèse n'est pas à écarter aussi longtemps que le président congolais, Joseph Kabila, continue, consciemment et/ou inconsciemment, à bien jouer sa rôle du plus grand traitre et irresponsable président que le Congo ait connu.

En effet, quel est ce président au monde qui, en face des ennemis qui sont responsables du génocide de plus 5,4 million de ses citoyens, des viols des filles et femmes de son pays, d es crimes de guerres et crimes contre l'humanité dans on pays, des recrutements des enfants soldats, et du pillage systématique des ressources naturelles de son pays; bien plus, au moment des obus délibérément lancés par des terroristes et inciviques créés et soutenus par ces ennemis continuent de pleuvoir sur la capitale d'une de ses provinces, causant mort d'hommes et des dégâts matériels insoupçonnés, se mette en sourire sans gène; au lieu d'être très ferme, stoïque, déterminé d' y mettre fin?

 
La question dont bon nombre des congolais se sont pose et continuent à se poser et celle de savoir, de quoi souriez-vous en face de ces deux grand assassins de la Région des Grands Lacs, Museveni et Kagame ? En effet, son excellence, comparez votre attitude avec celui de votre homologue américain, Georges W. Bush, lors des attaques terroristes de 11 Septembre 2001, qui avaient décimés près de trois milles américains?
 
 
Sur la photo #2, l'on voit le 14 Septembre 2001, le jour où il déclarait une journée nationale de deuil et de souvenir, le président George W. Bush se tenir au sommet d'un tas de décombres à Grounds Zéro et dit que : " les terroristes responsables des attentats du 11 septembre entendront Amérique bientôt " . Aussitôt dit, aussitôt fait. Quelques jours après il passa à l'action et/ou à la vitesse de croisière, comme l'on voit sur la photo #3.
 
 
Et, aujourd'hui, Osamba Bin Laden et la plupart de ses lieutenants n'existent plus sur cette planète. Que ca soit le président George W. Bush, ou son successeur président Obama, ils n'ont cherché à dialoguer avec Bin Laden et ses lieutenants, et moins encore incorpores les terroristes d'Al-Qaeda au sein de l'armée américaine.
 
En RDC, depuis l'AFDL, le RCD/Goma, le CNDP, et aujourd'hui le M23, les réunions des congolais avec de groupes armés rwandais, sous le leadership du président Joseph Kabila, ont abouti à l'intégration des Rwandais de l'AFDL, du RCD/Goma, et du CNDP dans l'armée congolaise, la police nationale, les services de sécurité, le parlement, le gouvernement, etc. Les pourparlers actuels de Kampala visent le même objectif: intégrer cette fois-ci non seulement des Rwandais de M23, mais aussi des Ougandais, dans l'armée, la police, les services de sécurité, le parlement, le gouvernement congolais, etc. Ainsi continue l'impunité et la loi de jungle en RDC.
 
Pire, depuis l'AFDL, le RCD/Goma, le CNDP, et aujourd'hui le M23, à l'exception de Bosco Taganda, aucun criminel Rwandais opérant au Congo, n'a été arrêté et traduit en justice pour crimes de guerres, crimes contre l'humanité, viols des femmes, pillages des ressources du Congo, et destructions méchantes de son éco-system. Des assassins et génocidaires de peuple congolais tels que les Bizima Karaha, Ruberwa, Moise Nyarungabo, Nkunda Batware que le président Kabila disait il n'y a pas longtemps qu'il n'est un sac de haricots, Jules Mutebusi, Sultani Makenga, etc. circulent librement et opèrent à ciel ouvert au Congo.
 
II. Le Groupe Armé Rwandais de M23
 
Plus d'une fois, nous tenons ici à souligner que le groupe arm é Rwandais du M23 n'est pas une rébellion Congolaise au sens étymologique, sociologique, politique, et juridique du terme. C'est plutôt une nième agression rwandaise contre un pays souverain, la RDC.
 
Pour rappel, le 23 mars 2009, avec la complicité et bénédiction des congolais, avec à leur tête le président joseph Kabila, la RDC avait signé en catimini des accords avec le CNDP, un groupe armé rwandais, précurseur du M23. De ces accords, plusieurs rwandais avaient intégrés l'Armée Congolaise, la Police Nationale, les Services de Sécurité, le Parlement, le Gouvernement, etc. Pire, ils ont créé une police spéciale autonome ayant pour mission de protéger des extrémistes Tutsi au Congo. Dans l'article 12.7 de ces accords, l'on peut lire la foutaise suivante: la RDC prend en charge les blessés, les veuves et orphelins des ex éléments de CNDP. Ceci, alors qu'aucune provision ne stipule une quelconque sanction contre des extrémistes Tutsi qui se livrent aux viols des filles et femmes congolaise, aux meurtres de civils, aux crimes de guerres et crimes contre l'humanité, au recrutement des enfants soldats, au pillage systématique des ressources naturelles du Congo, etc. Voici pourquoi l'impunité règne en maitre absolu au sein du régime du président Joseph Kabila.
 
Comme l'on dit en swahili: " Bwema Kumaniok " , plus d'une fois, la plupart des Rwandais intégrés par le régime de président Joseph Kabila au sein de diverses institutions de la RDC, se rebellent contre son régime, prennent leurs armes, et les tournent contre leur pays d'accueil. Ceci, en dépit du fait que le nombre des généraux et officiers supérieurs d'origine Tutsi, nommés par le président Kabila dans le Grand-Kivu, est de loin supérieur au nombre des généraux et officiers supérieurs appartenant à d'autres tribus et ethnies du Grand Kivu combinées. Ce déséquilibre alarment tient au fait que les nominations de ces Tutsi n'ont jamais tenu compte ni de l'équilibre régional, ni des compétences académiques et militaires, et moins encore de l'expérience professionnelle. Seuls, le népotisme, l'appartenance à la fausse tribu dénommé Banyamulenge et/ou Banyarwanda, et les soutient du Rwanda à ses espions infiltrés en RDC comptent. Des infiltrations qui ont bien sure vu le jour sous le règne du feu Mzee Laurent Désiré Kabila avec son AFDL et les Accords de Lemera; et qui se sont accélérées avec les opérations de brassage et mixage de triste mémoire sous le règne du président Joseph Kabila, et qui ont affaiblie et complètement détruit l'unité de commandement, l'efficacité, et l'efficience des Forces Armes Congolaises.
 
En effet, bien qu'ayant été intégrés dans les FARDC et autres institutions de la RDC, les rwandais intégrés restent toujours Rwandais. Ainsi, très souvent, bon nombre d'entre-deux, désertent à souhait, prennent leurs armes, et les tournent contre la RDC. Le CNDP de Kundabatware et Bosco Taganda, et M23 de Sultani Makenga en disent long à ce sujet. Tous ces dysfonctionnements sont dus au fait que le pouvoir de Joseph Kabila est fondé sur les accords secrets dont celui du 23 mars 2009 qui font que, des Rwandais connus comme tels, jouissent de l'impunité totale au Congo de Patrice Emery Lumumba.
 
Jusqu'à preuve du contraire, aucun génocidaire Rwandais n'a jusqu'ici été arrêté ou même interrogé sur les viols des filles et femmes congolaises, le meurtre des civils, les crimes de guerres et crimes contre l'humanité, le recrutement des enfants soldats, et le pillage systématique des ressources naturelles du Congo: aucun. Pas un seul. Ceux qui inondent les prisons de Makala et autres sont, pour la plupart, des congolais authentiques opposants au régime du président Kabila, et surtout des défenseurs de droits humains tels que Maitre Firmin Yangambi et tant d'autres; pendant que des génocidaires Rwandais qui ont massacré des milliers et des milliers des congolais comme les Jules Mutebusi, Kundabatware, Sultani Makenga, etc., circulent librement dans le Grand-Kivu et au Rwanda.
 
Aux États Unis, les américains des souches cubaines, Iraquiennes, ou de n'importe quelle origine, peuvent servir dans l'armée américaine conforment à la loi fédérale en vigueur. Mais, si un américain de n'importe quelle origine déserte l'armée américaine, et tourne ses armes contre ces concitoyens, ce criminel sera vite arrêté, traduit en justice, et sanctionné très sévèrement. La procédure de révocation de la nationalité américaine sera entamée. Le criminel sera jugé, et une fois rendu coupable, il sera expulsé du sol américain sans aucune autre forme de procès. Jamais un président américain négociera avec des criminels; et pire, signera des accords en catimini, pour prendre en charge les blessés, orphelins, et veuves des anciens traitres cubains, Iraquiens, ou autres, rendus coupables de crimes de guerre et crimes contre les américains. Un tel président américain sera impeached pour haute trahison. En plus, il ne sera pas seulement forcé de démissionner, mais aussi et surtout, sera traduit en justice. Au Congo du président Joseph Kabila Kabange; un Congo qui se dit pourtant, République Démocratique, rien de pareil est envisageable.
 
3. Analyse multidisciplinaire des conditions posées par le M23
 
A Kampala ou se tiennent des pourparlers entre le gouvernement congolais et le groupe arme Rwandais du M23, ce dernier conditionne son désarmement par la "neutralisation des Forces démocratiques de libération du Rwanda(FDLR), le retour et la réinstallation des refugiés Rwandophones dans le Grand-Kivu , et la création d'une zone tampon autour de Rutshuru, territoire passé sous son contrôle depuis plus d'une année " .
 
Comme l'on peut s'en rendre compte, ces conditions prouvent, si besoin en était, que le M23 n'est pas une rébellion congolaise; mais qu'il est plutôt une nième agression Ougando-Rwandaise, contre un pays souverain, la République Démocratique du Congo. A travers ces conditions, l'on voit bien que c'est bien le président Rwandais Paul Kagamé et les extrémistes Tutsi acquis à sa cause qui parlent. En effet, quel est ce congolais authentique qui, en âme et conscience, dira que je continuerais à violer mes propres mamans et sœurs; je continuerais à massacrer mes frères et sœurs, et je continuerais à faciliter le pillage systématique des ressources de mon pays, et participer à la destruction de son éco-system, tant que mon gouvernement n'éliminera pas le FDLR, dont mes frères et sœurs congolais n'ont pas crée, et n'ont rien à foutre avec?
 
En effet, étant donne que la tribu Banyamulenge et/ou Banyarwanda n'existe pas dans la nomenclature des tribus et ethnies du Congo; quel est ce congolais authentique qui, en âme et conscience, conditionnera la paix, la survie, et le bien être de ses frères et sœurs, au retour dans le Grand-Kivu des milliers des Rwandais disséminés à travers les pays des Grands Lacs, et le monde? Sachant bien que, cautionner une telle irresponsabilité, c'est aider le président Rwandais Paul Kagamé et les extrémistes Tutsi acquis à sa cause à transformer le Grand- Kivu en une colonie de peuplement et d'exploitation Rwandaise?
 
En effet, quel est ce vrai congolais qui conditionnera la survie et le bien être de ses frères et sœurs, à la création d'une zone tampon à l'intérieur du Congo, sachant bien que une telle irresponsabilité cautionnera la partition de fait de la RDC? De ce qui précède, retenons une fois pour toute que:
 
(1) La RDC n'est pas une partie du Rwanda, encore moins une colonie du peuplement et/ou d'exploitation Rwandaise. La RDC est un État indépendant, souverain, uni et indivisible dont les frontières issues de l'indépendance le 30 juin 1960 sont inviolable, inaliénable, et ne se marchande pas.
 
(2) Le groupe armé Rwandais du M23 est libre de désarmer ou pas. Il appartient au Congo, un pays souverain, de défendre son intégrité territoriale, assurer la sécurité de ses ressortissants et leurs biens conformément a sa constitution, aux lois en vigueur en RDC, et aux lois internationales. Le gouvernement de président Joseph Kabila qui, dans plus d'une décennie, a démontre son incapacité d'assumer effectivement les fonctions du Chef de l'État de la RDC, devra être force de démissionner, et mettre hors d'état de nuire. Des nouvelles élections devront être organisées pour élire un Congolais de la nationalité " jus sangini " (i.e. Père et mère Congolais) d'après l'article 72 de la Constitution en vigueur en RDC; et devra assumer les fonctions du Chef de l'État, et du Commandant suprême des Forces Armées congolaises, et de la Police Nationale.
 
(3) Le groupe arme Rwandais du M23 est libre de vivre en paix en RDC sous condition de se soumettre aux lois de la RDC. Par exemple, tout refugie politique qui accepte de vive en RDC doit absolument accepter de ne pas porter les armes contre son pays d'origine. Bien plus, tous les refugies rwandais, même ceux établis au Congo avant 1960, doivent individuellement demander leur naturalisation endéans un spécifique timing. Ceux qui ne se conformeront pas a cette règle doivent être tous expulser du Congo; de la même façon que des refugies rwandais illégalement installes en Tanzanie viennent de l'être. Le Grand-Kivu doit cesser d'être le bastion des serpents rwandais a deux tètes.
 
(4) La période de l'impunité sous le régime de Joseph Kabila doit prendre fin. Tout refugie qui viole les lois de la RDC sera punis conformément a la constitution et aux lois en vigueur en RDC. Les accords de 23 mars entre la RDC et le CNDP doivent être révoqués, et/ou annules sans aucune autre forme de procès. La police spéciale de CNDP créé par ces accords doit être supprimée. L'article 12.7 qui stipule que " La RDC prend en charge les blesses, orphelins et veuves des ex. éléments de CNDP " doit être annule.
 
(5) Le groupe arme rwandais M23 est libre de retourner dans la vie civile dans son pays, Rwanda. Nous le félicitons pour cette belle initiative. Dorénavant, la RDC doit limiter l'accès des refugies politiques rwandais au Grand-Kivu, en éparpillant ceux qui accepteront de vivre au Congo dans d'autres régions de la RDC, par exemple a Nsele, Maluku, Kinsuka, Cabinda, etc. En tant qu'un pays souverain, la RDC a le droit déterminer le nombre des refugies qu'il peut accepter et/ou accueillir dans chacune de ses provinces. Le Rwandais et les Ougandais doivent comprendre que le Grand-Kivu et l'Ituri ne sont pas, et ne seront jamais des appendices du Rwanda et de l'ouganda.
 
(6) Étant donné que le FDLR, le CNDP, et le M23 sont tous des groupes armés Rwandais; Il appartient au gouvernement rwandais de régler leurs problèmes politiques au Rwanda, en tant que Rwandais. Les négociations politiques entre Rwandais, pour cimenter une paix durable au Rwanda, et partant dans la Région de Grand Lacs, sont plus qu'indispensables. En effet, si au nom de la paix dans le Grand-Kivu et dans la sous Région des Grands Lacs, la RDC a accepté, plus d'une fois, de négocier avec les terroristes que les présidents Yoweri Kaguta Museveni et Paul Kagame ont créé et continuent à soutenir, malgré la signature de l'accord cadre; pourquoi Paul Kagamé continue-t-il à refuser de négocier avec ses frères rwandais que la RDC et les congolais n'ont pas crée et n'ont rien en foutre avec ?
 
Bien plus, comme Il est maintenant bien établi et documente que c'est bien Paul Kagamé, en tant que commandant suprême de FPR qui avait ordonne l'abattage de l'avion présidentielle qui avait cause la mort brutale du feu Président Juvénal Habyarimana, triguant ainsi le génocide rwandais 1994; pourquoi les États Unis, la Grande Bretagne, et le Conseil de Sécurité continue-t-ils à tolérer le terrorisme d'état, la barbarie, et les sauvageries à outrance du président rwandais Paul Kagamé et des extrémistes tutsi? Comme le temps vient de le prouver, la RDC est victime de son hospitalité légendaire et sa générosité. Les problèmes Rwandais doivent être réglés par des Rwandais, entre Rwandais, et au Rwanda. La communauté internationale, avec la France en tête, devra utiliser la force pour évacuer les refugiés politiques et économiques Rwandais de la RDC. Le dialogue politique entre le Rwandais est la seule et l'unique voie à suivre pour une paix durable au Rwanda et dans la région des grand lacs. Ici, le président Kikwete de la Tanzanie a amplement raison, et mérite d'être lauréat du prix Nobel de la paix, pour son bravoure et sa sincérité en faveur de la paix dans le Grand-Kivu et l'ensemble de la Région des Grands Lacs.
 
(7) Le groupe armé Rwandais du M23 affirme que l'armée congolaise n'est pas attrayante. C'est sa liberté légitime de donner un avis quelconque sur n'importe quelle armée de monde. Cependant une chose est certaine, le M23 étant un groupe armé rwandais; et que l'armée congolaise étant une affaire congolaise; il appartient aux Congolais et Congolaises de se prononcer sur leur armée et leur gouvernement; mais pas aux Rwandais. Pour rappel, si certains d'entre eux l'avait déjà oublié, l'Accord Cadre interdit à tout signataire de s'enger à ces genres de provocations et d'immixtions.
 
 
La Photo # 4 a été prise juste après que les Forces armées de la RDC (FARDC) venaient de déloger le groupe armé rwandais du M23 à la colline de Munzoga, au nord-ouest de Kibati, et récupérés deux armes lourdes, après des combats acharnés, le lundi 22 juillet 2013. Et ce, les mêmes Forces armées de la RDC que le groupe armé Rwandais du M23 qualifie de non attrayante.
 
(8) Le groupe arme Rwandais du M23 affirme qu'il ne veut plus de FDLR sur son territoire. Écoutez, le Nord-Kivu fait partie intégrante de la RDC. Par conséquent, le groupe armé Rwandais du M23 n'a pas un territoire à défendre à l'intérieur des frontières de la RDC. Le groupe armé Rwandais du M23 et le FDLR étant tous des organisations terroristes Rwandaises; tout ce que les Congolais leur demandent, c'est bien de rentrer chez eux au Rwanda; et régler leurs problèmes et/ou conflits au Rwanda, pas en RDC.
 
(9) Le groupe armé Rwandais du M23 affirme que certains Rwandais se battent pour revendiquer le retour de leurs parents au Congo et pour la sécurité de leurs villages. Sans blague! Le groupe armée Rwandais du M23 sait très bien qu'on n'agresse pas un pays souverain, dans ce cas la RDC, pour revendiquer le retour de ses parents non pas chez eux, au Rwanda; mais dans un pays d'accueil, la RDC. Il y a beaucoup des refugiés politiques Rwandais aux États Unis, canada, dans les pays de l'Europe, en Chine, Japon. Pourquoi le Rwanda n'a jamais agressé et/ou n'agresse t-il pas aussi les pays précités pour revendiquer l'asile politique de leurs parents aux Etats Unis ou au Canada? Le Rwanda ne peut pas agresser la RDC pour le forcer d'accepter l'asile politique aux parents des Rwandais.
 
Mêmement, le groupe armé Rwandais du M23 ne peut pas agresser la RDC, un pays souverain, pour sécuriser les villages Congolais qu'abritent leurs parents Rwandais. La sécurité des refugiés et des Congolais relèvent de la police nationale Congolaise, et non du gouvernement Rwandais. Des lors, nous demandons au groupe armé Rwandais du M23 de faire la guerre au Rwanda pour assurer la sécurité de vos parents Rwandais au Rwanda. La RDC n'a rien à faire avec le Rwandais et leur sécurité. La blague a trop duré, et vient d'exposer la complicité et la haute trahison du président Joseph Kabila qui, tôt ou tard, mort ou vivant, sera jugé pour haute trahison; y compris les congolais qui s'amusent à participer à la complicité visant la balkanisation de la RDC. Plus d'une fois, le groupe Rwandais du M23 n'a pas de villages Rwandais à protéger à l'intérieur des frontières de la RDC. Aucun village congolais n'est exclusivement Rwandais. Voici comment le rêve rwandais de balkaniser la RDC vient d'échouer avec fracas. Le groupe armé Rwandais du M23 n'ayez pas honte, rentrer au Rwanda avec vos frères de FDLR pour négocier vos villages Rwandais au Rwanda, et laissez les congolais avec leur Congo tranquille.
 
(10) Le groupe armé Rwandais du M23 va désarmer volontairement ou par force. Aucun territoire de la RDC ne restera sous contrôle rwandais. Si Joseph Kabila est incapable d'assumer les fonctions du Chef de l'tat et du Commandant Suprême des Forces Armées et de la Police Nationale, il sera forcé de démissionné, arrêté, traduit en justice, et mis hors état de nuire.
 
(11) Aucune amnistie ou intégration des Rwandais dans les institutions nationales sont permises. Les accords du 23 mars 2009 sont annulés. Les bénéficiaires Rwandais de statut des refugiés qui obéissent les lois de la RDC vont garder leurs privilèges. Des mesures d'expulsion des Rwandais en état d'irrégularité en RDC seront appliquées au moment opportun.
 
(12) La RDC est condamnée et déterminée de vivre en paix d'avec tous les pays limitrophes, promouvoir les échanges commerciaux, éducatifs, militaires sans agression ou intentions sorcières de développer des colonies de peuplement et/ou d'exploitation dans un autre pays souverain, l'accord cadre oblige! La guerre pour libérer tout le territoire national de la RDC du groupe armé Rwandais du M23 doit continuer. Les négociations avec le groupe armé Rwandais ne peuvent conduire à encourager et/ou cautionner l'immunité des criminels rwandais, ou transformer la RDC à une colonie de peuplement et d'exploitation du Rwanda et/ou de l'Ouganda.
 
[Ezabele wa Yasak, MA / Sociologue et Chercheur aux Etats Unis / Congo Vision]

Partager cet article

Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Analyse et Forum
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens