Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 08:53

 

MEDISITE

Devenez acteur de votre santé!

Planet.fr

 

     Le pamplemousse, des trésors de vertus

Réagissez ! - 9 commentaires

Sous sa peau épaisse, le pamplemousse cache des trésors de vertus santé. Aliment minceur, antidiabète, il aurait des atouts anticholestérol, anti-infectieux, et même anticancer. Il améliorerait aussi la circulation et serait bénéfique pour le cœur…

Un allié minceur ultra efficace !

 

 

Le pamplemousse est un allié pour la ligne. Il "ne compte que 41 calories aux 100g, ce qui représente environ un demi-pamplemousse ", explique le Dr Christine Cieur-Tranquard. On peut l’utiliser pour se concocter de délicieuses recettes minceur : coupé en dés dans la salade, en remplacement du vinaigre dans la vinaigrette… Mais il contient également "des fibres qui aident au transit et stimulent les sécrétions digestives", précise la spécialiste. A noter : l’acide citrique qu’il renferme n’est pas acidifiant, il est donc sans danger pour ceux et celles qui souffrent de l’estomac.

 

 

Une aide contre le cholestérol

 

 

Le pamplemousse "mérite d’être mis au menu lorsqu’on a un taux élevé de cholestérol", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. Une étude menée en 2004 a comparé deux groupes de personnes souffrant d’hypercholestérolémie. L’un devait consommer un pamplemousse rose (pomelo) par jour, l’autre deux. Après 30 jours de ce régime, les scientifiques ont observé une diminution du taux de triglycérides et de cholestérol du second groupe. "D’autres études ont pu mettre en évidence des effet in vitro ou sur des animaux similaires. Mais nous ne disposons n’a pas de suffisamment d’éléments pour affirmer que le pamplemousse suffit à lui seul à soigner les personnes présentant un taux élevé de mauvais cholestérol (LDL) !".

 

Des vertus pour le coeur et la circulation

 

 

Bien sûr, si le pamplemousse a un effet sur le cholestérol, il est forcément bénéfique aux artères. Mais quelques études semblent lui conférer d’autres vertus. "Grâce à ses antioxydants, comme beaucoup d’autres fruits et légumes, le pamplemousse améliore l’élasticité des vaisseaux", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. D’où des vertus pour la circulation. La narangénine, l’un des deux flavanoïdes majeurs du pamplemousse, aurait également un impact sur les courants potassiques qui gèrent l’activité électrique du cœur (cet effet n’a été mis en lumière que par une étude menée sur 10 personnes à qui l’on faisait boire un litre de jus de pamplemousse rose).

 

Une arme anti cancer ?

 

 

"Le jus de pamplemousse à lui tout seul ne peut guérir ou éviter un cancer", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. "Cependant, comme il est très riche en substances antioxydantes qui agissent en synergie les unes avec les autres, il renforce la défense de l’organisme face à certains processus qui peuvent conduire au cancer." De fait, des études ont montré qu’en éprouvette, certains de micronutriments du fruit (la narangénine et la limonine), permettaient de réduire la prolifération cellulaire. Et quoi qu’il en soit, avec ses vitamines et antioxydants, le pamplemousse mérite largement sa place parmi les 5 fruits et légumes journaliers recommandés par le ministère de la santé.

 

Il diminue le diabète

 

 

Le pamplemousse "n’a pas d’incidence sur le diabète installé", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. Mais "il pourrait aider à diminuer les phénomènes de résistance à l’insuline. Cette même résistance qui perturbe le métabolisme des graisses et des sucres et entraîne des risques de diabète, d’obésité, d’hypercholestérolémie (ce qu’on appelle le fameux syndrome métabolique). A noter : "Cette hypothèse reste à confirmer. Les études qui ont été publiées sur le sujet montrant un effet bénéfique concernaient les animaux. Il faut en attendre de nouvelles, sur l’homme, pour aller plus loin".

 

L’extrait de pépin : des vertus anti-infectieuses

 

 

L’extrait de pépin de pamplemousse est un puissant antibactérien, antifongique, antiviral. "On peut l’utiliser à raison de quelques gouttes trois fois par jour pour prévenir les infections de l’hiver. Il augmente notre résistance à l’infection : il agit contre les indésirables tout en respectant les "bonnes" bactéries qui tapissent nos muqueuses et nos intestins, et participe à la défense de l’organisme", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. Elle précise : "On parle bien d’extrait de pépin et non pas d’huile essentielle… Car les pépins de pamplemousse ne contiennent pas d’HE". On peut aussi en prendre quelques gouttes dans une bouteille d’eau lors de gastro-entérite afin de purifier l’organisme

 

Des atouts pour la peau

 

 

"L’extrait de pépin de pamplemousse peut être appliqué sur la peau. Il faut juste le diluer à raison de deux ou trois gouttes dans un verre d’eau", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. "Cela permet de soigner les petites blessures, les mycoses, les lésions d’herpès". Attention tout de même : ne vous exposez pas au soleil après, une tache pourrait apparaître sur la partie de peau que vous avez traitée. A noter : En ajoutant quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse à l’eau d’arrosage de vos plantes, vous les aiderez à se défendre contre les champignons, la moisissure, la rouille, le mildiou.

 

Un cocktail de vitamines !

 

 

"Un demi-pamplemousse couvre les trois quarts des besoins journaliers d’un adulte en vitamine C", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. Par ailleurs, le fruit contient un peu de vitamine B5 bénéfique aux ongles, aux cheveux et au système immunitaire. Il regorge également de flavonoïdes, efficaces contre le vieillissement. Enfin, dans les variétés rouge ou rose, on trouve aussi du béta carotène et du licopène (anti cancer et maladies cardio-vasculaires). A noter : Pour plus d’efficacité, "mieux vaut choisir un fruit non traité", précise la spécialiste.

 

Gare aux interactions médicamenteuses

 

 

"Le pamplemousse modifie les réactions enzymatiques du foie", explique Christine Cieur-Tranquard, docteur en pharmacie. "Il perturbe donc la façon dont les médicaments vont être métabolisés par l’organisme. Ceci peut avoir pour conséquence de réduire, ou au contraire de renforcer leurs effets. Attention, il ne faut jamais prendre ses médicaments du matin avec un grand verre de jus de pamplemousse. Attendez au moins quatre heures entre les deux. Et si, vous êtes sous traitement au long cours, demandez impérativement conseil à votre médecin ou votre pharmacien."

 

 

Pour votre meilleure info de santé

Le Ngombol

Partager cet article

Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Asbl et Ong
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens