Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 13:44

 

 

 

 

Des éléments FARDC en opération. Photo d’archives

Citant un médecin proche de la ligne de front, un journaliste de l’Associated Press parle de "lourdes pertes" de part et d’autre. Le médecin assure avoir dénombré, dimanche 25 août, 82 corps dont 23 des soldats loyalistes tombés la veille. Les deux camps s’affrontent depuis cinq jours aux environs de Goma. Des habitants de Goma ont manifesté samedi 24 après la chute de nouveaux obus dans la ville en emmenant les corps des victimes devant les installations de la Monusco au quartier Birere. Les Gomatraciens accusent des casques bleus uruguayens d’avoir tiré sur les protestataires. Information démentie par ces derniers. Bilan : deux tués. Le chef de la Monusco, Martin Kobler, demande l’ouverture d’une enquête. Une situation explosive. Le front était calme dimanche matin.

Selon un aumônier de l’hôpital militaire de Goma, Lea Masika, cinquante-neuf blessés ont été transportés, dimanche 25 août, dans l’établissement, portant à 720 le nombre des blessés soignés dans ce centre hospitalier.

Les troupes gouvernementales, appuyés par des éléments de la Brigade d’intervention onusienne, tentent de reprendre le contrôle d’une colline d’où les forces rebelles peuvent pilonner la ville de Goma. Les soldats ont avancé de seulement deux kilomètres depuis que les combats ont repris mercredi. Trois casques bleus ont été blessés dans les affrontements.

De nombreux Congolais et observateurs extérieurs doutent que la brigade d’intervention de l’ONU puisse changer radicalement la situation dans l’est du pays. Samedi, des centaines de résidents de Goma sont descendus dans les rues pour manifester leur colère face aux tirs de roquette et d’obus qui ont fait au moins sept morts parmi les civils au cours des derniers jours. Deux manifestants ont été tuées au quartier Birere. Les casques bleus uruguayens ont été accusés d’avoir abattu les deux protestataires. Une accusation réfutée, dimanche 25, par le colonel Mario Stevenazzi, porte-parole militaire uruguayen. Selon lui, "à aucun moment l’Uruguay n’a tiré contre la population avec des balles réelles".

Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a déploré la mort des deux civils et a demandé l’ouverture d’une enquête commune de la police de la RDC et de celle de la Monusco.

Dans un communiqué daté du samedi 24 août, le porte-parole du M23, Amani Kabasha y indique que dans l’après-midi de ce jour, "l’aviation de la coalition gouvernementale (FARDC-FDLR) a largué plusieurs bombes sur deux villages, Buvunga et Katale", en territoire de Rutshuru. "Le bilan provisoire fait état de 12 personnes tuées dont des femmes et des enfants ainsi qu’une trentaine de blessés", note le texte. "D’autres bombes ont été larguées par la même aviation sur la localité de Kibumba causant la mort de 4 personnes dont deux enfants âgés de 3 et 4 ans et deux adultes, une femme et un homme en âge très avancé". Le Mouvement d’espérer qu’au regard de ces "crimes", la Monusco
va "condamner ces agressions conduites contre la population civile" et "retirer son soutien à la coalition FARDC-FDLR". A défaut, le M23 dit se réserver le droit "de tirer ses propres conclusions et prendra officiellement position dont il assumera les conséquences".

Issa Djema (avec AP & AFP)
© Congoindépendant 2003-2013

Partager cet article

Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Analyse et Forum
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens