Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 10:30

 

 

 

kongoTimes!

Font size: Decrease font Enlarge font
image Militaires ougandais.

 

Les tensions sont vives en province Orientale, sur la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Il faut craindre une escalade. Ce qui risque de compliquer la donne sécuritaire au niveau de la région où de violents combats opposent depuis la semaine les FARDC aux rebelles du M23.

Plus de 300 militaires ougandais, rapporte Radio Okapi, ont envahi, depuis dimanche 25 août, la localité congolaise de Sisi, en territoire de Mahagi, en province Orientale. La société civile de Mahagi affirme que les agents des services de la Direction générale des douanes et accises (DGDA), de la Direction générale de migration (DGM) et de la police des frontières se sont retirés de Sisi.

Cette organisation citoyenne indique que des soldats ougandais ont débarqué dans cette localité congolaise vers 18 heures avec deux chars de combat. Elle dénonce cette incursion et demande au gouvernement de sécuriser les frontières du pays dans cette zone.

Le secrétaire-rapporteur de cette structure, Jacques Unyuti, rappelle que ces militaires ougandais avaient lancé 48 heures plus tôt un ultimatum au service douanier congolais pour qu’il enlève sa barrière de Sisi.

« Ils ont fait leur incursion avec deux chars de combats et des armes lourdes. La barrière de la localité de Sisi a été tamponnée par des chars des Ougandais qui avaient  donné un ultimatum  de 48 heures  pour que la partie  congolaise puisse enlever cette barrière qui, pour eux, constitue une provocation. Ils sont allés à Sisi, c’est en pleine RDC, où ils sont basés depuis hier », a indiqué Jacques Unyuti.

Contacté hier matin par Radio Okapi, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, a reconnu « la sensibilité » de ce problème mais s’est réservé de de commenter cette affaire pour l’instant.

Pour rappel, la tension monte depuis deux mois à la frontière entre la RDC et l’Ouganda à Mahagi, en Ituri, dans la Province Orientale. En juin dernier, les autorités congolaises avaient déplacé la barrière douanière congolaise d’Assina de 400 mètres, la rapprochant de la frontière. Elles affirmaient vouloir ainsi lutter contre la fraude douanière. Accusant la RDC d’avoir violé la frontière, l’armée ougandaise a déployé des militaires dans le secteur.

Les autorités du district ougandais de Zombo, frontalier au territoire congolais de Mahagi, avaient donné aux autorités congolaises jusqu’à vendredi 23 août pour replacer ce poste frontière à sa position initiale.

De son côté, l’administrateur du territoire de Mahagi, Jean Bosco Ngamubiem Essese, a affirmé que cette nouvelle position se trouve bel et bien sur le territoire congolais.

Partager cet article

Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Analyse et Forum
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens