Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 07:37

 

 

 

KongoTimes!

Font size: Decrease font Enlarge font
image Elections 2011 - Etienne Tshisekedi et Joseph Kabila en train de voter

 

La guerre de l’Est, une fiction aux conséquences réelles. A travers cette guerre, Kigali rêvait d’une table ronde, pousser la classe politique congolaise aux concertations nationales pour légitimer le pouvoir de J. Kabila aux abois. Où encore contraindre les congolais à laisser le bâton de commandement à J. Kabila, étant donné que les dernières élections en RDC ont laissé un goût amer à la communauté internationale et nationale. Ainsi par la diplomatie et les opérations de guerre à l’Est, ce dernier pourrait récupérer une certaine légitimité à travers une mobilisation nationale pour l’effort de guerre. Car depuis sa prestation de serment au Camp tshashi, loin du peuple, J. Kabila a du mal à décoller, l’opinion publique constate que tous « les abracadabra » essayés par son gouvernement, sont restés nuls et sans effets. D’où le recours aux méthodes poutines, diversions, simulations, distractions…pour rester le plus longtemps au pouvoir.

 

Qui choisir entre ces deux Présidents; L’un félicite les FARDC pour bravoure, l’autre demande un cessez-le feu, repli « entre guillemets » stratégique. Dans un message radiophonique transmis au commandant de l’Africom, le Président légitime de la RDC, commandant suprême des Forces Armées, Etienne Tshisekedi, actuellement en vichy à Limete, vient d’envoyer un message des félicitations au Général Bahuma Ambamba, le Colonel Mamadou Ndala surnommé « Mbunza Mabe Junior » par la population de Goma, le message de félicitation est adressé aussi aux vaillants combattants des FARDC.

 

Au cours d’une interview exclusive sur Radio KIVU1, le colonel Mamadou Moustapha NDALA n’avait pas mâché ses mots en répétant la petite phrase de Mze Kabila en 1998 : « la guerre se terminera d’où elle est venue… ».  « Je suis sure d’accord comme tout Congolais que le M23 ne peut plus piétiner dans Goma. Je suis sûr étant soldat et patriote… parce qu’un militaire avant d’aller à la ligne de front il doit être sûr de lui-même et avant d’engager une bataille il faut avoir l’ambition de gagner. Etant protecteur de la population qui a tant souffert depuis des années ; je pense que la victoire est de notre côté. Le M23 ne reviendra plus à Goma et là où il est nous sommes déterminés à l’obliger de capituler de grés ou de force.

 

Aujourd’hui c’est un devoir sacré, si il faut verser notre sang nous allons le faire. « 2013 », c’est l’année de la libération, le départ du M23 à l’Est marque la fin du régime de Kigali en République Démocratique du Congo.

La guerre de l’Est, une fiction aux conséquences réelles. A travers cette guerre, Kigali rêvait d’une table ronde, pousser la classe politique congolaise aux concertations nationales pour légitimer le pouvoir de J. Kabila aux abois. Où encore contraindre les congolais à laisser le bâton de commandement à J. Kabila, étant donné que les dernières élections en RDC ont laissé un goût amer à la communauté internationale et nationale.

 

Ainsi par la diplomatie et les opérations de guerre à l’Est, ce dernier pourrait récupérer une certaine légitimité à travers une mobilisation nationale pour l’effort de guerre. Car depuis sa prestation de serment au Camp tshashi, loin du peuple, J. Kabila a du mal à décoller, l’opinion publique constate que tous « les abracadabra » essayés par son gouvernement, sont restés nuls et sans effets. D’où le recours aux méthodes poutines, diversions, simulations, distractions…pour rester le plus longtemps au pouvoir. En 2012, le conclave sur la reforme de l’armée avait formulé quelques recommandations, notamment la nouvelle mise en place de l’armée, permutations des officiers issus du mixage et accords gouvernement-CNDP. Hélas, ces documents sont toujours dans les tiroirs de J. Kabila qui refuse de les signer.

 

La paix à l’Est passe par le dévissage de J. Kabila, c’est la lutte du Président Tshisekedi. Le Congo est un gâteau aux noix de coco pour Kigali et les firmes internationales, nous devons êtres proactifs et anticipatifs, le processus pour l’impérium est très complexe. Même les petits enfants savent que le pouvoir de Kinshasa n’a plus des ailes. Ce que Kabila doit faire, « c’est de garder silence car tout ce qu’il dira ou fera sera retenu contre lui, il a le droit de choisir ses avocats, s’il n’en a pas, le tribunal congolais lui en donnera ».

 

L'ONU a des « informations crédibles et cohérentes » sur un soutien de l'armée rwandaise aux rebelles du M23 dans les combats en République démocratique du Congo, ont déclaré jeudi des diplomates. Ces troupes rwandaises se sont infiltrées en RDC « pendant ces derniers jours », ce qui a conduit le secrétaire général Ban Ki-moon à contacter le président rwandais Paul Kagamé pour l'inciter à la retenue, selon ces diplomates citant un compte-rendu d'un responsable de l'ONU.

 

 [avec Yves KONGOLO]

Partager cet article

Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Analyse et Forum
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens