Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 18:15

 

 

 

Jeudi 14 novembre 20134 14 /11 /Nov /2013 15:05

A L'instar de JP BEMBA en 2006 , J.Kabila va accepter aussi l'inacceptable...

 

 

 

Tous les vaincus au monde signent à contre cœur le traité imposé de paix  sans autre forme de procès. Pour mémoire, nous vous donnons la situation de l'Allemagne en 1919.

 

Le Traité de Versailles, juin 1919

 

Avec le Traité de Versailles signé en 1919, les puissances victorieuses de la Première Guerre mondiale (les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Italie et leurs alliés) imposaient des limitations territoriales, militaires et économiques à l'Allemagne vaincue. Aucun délégué ne fut autorisé à participer aux réunions précédant la signature du traité dont les clauses n'étaient pas négociables. L'Allemagne signa à contrecœur le Traité de Versailles, le 28 juin 1919, quoique les dirigeants allemands en aient publiquement rejeté le contenu. 

 

Toute défaite militaire produit des effets néfastes qui vous font perdre des avantages géostratégiques et le poids en tant qu'acteur important. Le scénario de l’Allemagne vaincu est le suivant :  

Les clauses du traité imposaient à l'Allemagne des concessions territoriales, la réduction de ses effectifs et de ses installations militaires et le paiement de lourdes réparations. Selon les stipulations territoriales du traité, les frontières nationales allemandes étaient réduites. A l'est, l'Allemagne devait rétrocéder l'Alsace-Lorraine à la France (l'Allemagne avait annexé cette région après la guerre franco-prussienne de 1870-1871), la Belgique reçut Eupen et Malmédy; la Sarre fut placée sous administration internationale; et après plébiscite, le Schleswig du Nord fut rendu au Danemark.

   

A l'est, les partitions de la Pologne datant du dix-huitième siècle furent annulées. Un nouvel Etat polonais fut créé, qui reçut plus de la moitié des anciennes provinces allemandes de Posnanie (Poznan) et la Prusse occidentale, un "corridor" vers la Mer Baltique (qui séparait la Prusse orientale du reste de l'Allemagne) et, après un référendum, des portions de la Haute-Silésie.    

 

L'Allemagne dut céder au nouvel Etat tchécoslovaque le district de Hultschin. Dantzig, qui était en grande partie allemande, fut déclarée "ville libre". Enfin, Memel (l'actuelle Klaipeda), petite bande de territoire de Prusse orientale située sur la mer Baltique, fut placée sous contrôle lituanien. Toutes les colonies allemandes d'outre-mer, dont la Nouvelle Guinée et quatre colonies africaines, furent cédées aux puissances victorieuses pour être confiées à des mandats répartis par la Société des Nations. En fin de compte, l'Allemagne se voyait amputée de 13% de son territoire (plus de 43 000 km² de son territoire européen) et de plus d'un neuvième de sa population (entre 6,5 et 7,3 millions de personnes).

   

Les puissances victorieuses voulaient s'assurer que l'Allemagne ne constituerait plus jamais une menace militaire. Plusieurs clauses du Traité de Versailles étaient rédigées dans ce but, dont la démilitarisation de la Rhénanie (la région à l'est du Rhin sur une profondeur de presque 50 km). De sévères restrictions étaient imposées à la taille et à la composition des forces armées (100 000 hommes au maximum). La fabrication d'avions militaires, de chars, de sous-marins et de gaz toxiques fut interdite.

   

Enfin, le traité comprenait une clause de "responsabilité de guerre". L'Allemagne reconnaissait sa responsabilité dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale et devait dédommager tous les dégâts civils causés par le conflit. Le montant définitif des réparations devait être transmis le 1er mai 1921. Dans l'intervalle, l'Allemagne devait payer cinq milliards de dollars. Le reste devait être réglé en trente ans.

 

DU TRAITE DE VERSAILLE A LA CARABISTOUILLE ACCORD DE KAMPALA 

 

 

De quelle victoire militaire les semi-lettrés Congolais font allusion?

Comment est ce possible un perdant peut conclure un accord de 11 points dont , il sort vainqueur avec 6 points , ironie du sort le point  le plus essentiel, celui lié à la sécurité des provinces de l'Est de la Rdc confiée au perdant.

 

La trahison rattrape toujours le traitre 

 

Le visionnaire Congolais a déjà tranché à ce sujet : "Bokolele na munoko ya mboka" 

 

C'est quoi l'inacceptable pour Kabila? 

 

Toute signature d'un document quel qu'il soit constituera la preuve de l'inacceptable, en raison des fausses raisons évoquées de victoire sur le plan militaire ( un piège) ... Cependant , l'épisode qui suit  porte quelle révélation? Son intitulé : Ce que Kabila ne dit pas aux Congolais. L'échec de Kampala porte en lui le germe de Balkanisation. Le théâtre de la fausse victoire des Fardc est une démonstration éloquente. Le Souci du système international d'aboutir à un accord, en est une démonstration en plus. Le caractère complice de celui ci dans l'imbroglio Congolais n’est plus à démontrer.

 

Mon inquiétude  trouve son début de réponse dans cet article :RDC : « Joseph KABILA » a-t-il déjà perdu le Kivu et les négociations de Kampala ?  

 

Avant de répondre à cette question, nous pensons qu'on ne peut pas négocier avec un pistolet sur la trempe, c'est-à-dire qu'il fallait d'abord désarmer totalement le M23 avant de négocier.

 

Les efforts opportunistes de Kabila et de son gouvernement ne sont pas sérieux voire concluants et ils ne sont pas une façon de mettre un terme à la crise politico-militaire sur l'ensemble du territoire national et en particulier au Kivu.

La précipitation du gouvernement Kabila à accepter les négociations avec le M23 après la défaite militaire et la prise de Goma par ce groupe terroriste, montre un manque total de sérieux et de vision de la part de Kabila et de sa majorité.

Fallait-il à tout prix tenter de sauver le soldat Kabila et son gouvernement en acceptant l'inacceptable après la chute de Goma où la soldatesque Kabiliste avait tout abandonné à l'ennemi dans sa fuite?

Aujourd'hui, nous ne pouvons pas nous empêcher de s'interroger si l'avenir de l'existence du Nord Kivu en tant qu'entité de la Rd.Congo se jouerait aux négociations de Kampala?

IL Y AURA UN GAGNANT ET UN PERDANT A LA SUITE DE CES NEGOCIATIONS DE KAMPALA

L'enjeu politique voire de l'existence du Kivu est particulièrement important pour Kabila et ses alliés de la majorité qui tentent de conserver le pouvoir même en cédant notre souveraineté nationale à l'ennemi et en sacrifiant les nôtres.

Oui, tout se jouerait à Kampala où s'il y a un faux pas du gouvernement de Kinshasa, il sera probablement davantage tenu pour responsable de tout ce qui se passe et cette fois-ci,il y a un grand risque d'une révolte populaire contre le pouvoir en place et ses dirigeants.

Oui, il y aura un gagnant et un perdant. Pour le moment, je crois que Kabila et le gouvernement bénéficient du soutien d'une grande majorité des pays occidentaux et ont un léger avantage.

Mais le M23 risque de rebondir autrement comme ça été le cas avec le CNDP si Kinshasa n'y prend pas garde en étant sérieux dans sa gestion de la situation politico-sécuritaire.

Nous avons un gouvernement divisé et faible avec des vues diamétralement incohérentes voire opposées contre les intérêts de notre peuple et nation.

Hier, le gouvernement de Kinshasa criait sur le toit par l'intermédiaire des Ministres canard boiteux Raymond Tshibanda et le clown vuvuzélateur Lambert Mende que la seule solution qui restait au groupe terroriste M23,c'était de s'autodétruire pour ne pas s'attirer la foudre de l'artillerie de la brigade internationale d'intervention rapide de la Monusco avant que le même canard boiteux de Tshibanda aille en catimini négocier à Kampala avec le M23,le lendemain de sa conférence de presse commune avec le clown vuvuzélateur Lambert Mende.

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon, ces petits gens auraient démissionné du gouvernement. Mais ils font comme si rien ne s'était passé!

A moins que je souffre d'une grave crise de mémoire ou de la maladie de Stendhal (une maladie qui fait perdre raison à une personne normale), je suis convaincu comme d'ailleurs la majorité des Congolais que Joseph Kabila est le pire des traîtres présidents que n'a jamais connu notre pays voire la sous-région (Afrique centrale),il n'est pas capable de dire en face aux agresseurs d'arrêter leur folie criminelle contre notre peuple.

C'est vraiment un très drôle de président! Et pour répondre à la question posée, oui, on peut se permettre de dire que Joseph Kabila a déjà perdu le contrôle du Kivu!

 

Gabriel MAINDO

 

QUE DIRE EN GUISE DE CONCLUSION ?

L’imbroglio Congolais va tout doucement à son terme et va emporter  le metteur en scène  Kanambe alias Joseph KABILA et sa Bande d’accompagnateur.

De Sun City aux dernières Concertations inter pprd avec  ses 626 propositions, Kabila est toujours accompagné par une bande de Congolais traitres. Ces accompagnateurs, ils l’ont été en 2006 avec la triste mémoire de JP Bemba qui sacrifia le peuple Congolais et le souci d’instaurer un Etat Congolais digne. IL opta pour l’inacceptable. Je m’en souviens encore !

Le déterminisme rigoureux  nous ramène à la répétition de l’histoire mais alors, différente de celle de 2006. Novembre deux mile Onze, une élection historique a vu la magistrature suprême revenir  une fois de plus au camp du peuple. Cette fois, le peuple est mis au Centre et prioritaire d’abord. L épisode de triste mémoire est expié, l’Inacceptable congédié.

Et pourquoi et Comment Kabila reprend Vie jusqu’aux Concertations inter/pprd ?

En 2006, JP Bemba détruira les espoirs de tout un peuple et 

En 2011, c’est la Bande d’aventuriers  soi disant de l’opposition  qui rejoindrons un parlement de fraudeurs en majorité pour se dissoudre dans cette majorité factice alors que eux étaient biens élus.

Le coup fatal viendra de ces irresponsables. Kabila, reprendra vie et la preuve est irréfutable dans ce sens qu’il a même réussi  à organiser ces fameuses concertations, toujours avec l’assurance de ces accompagnateurs.

Qui sont-ils ?

Ils sont au gouvernement, au parlement portant l’étiquette « d’opposition » , à Kampala entrain de négocier avec les assassins de la nation Congolaise , ce conglomérat  d’aventurier engendré par le poison mortel  de notre histoire politique , j’ai cité ; « l’Afdl ».

Que faire ?

Le salut doit venir de nous même par une et une seule piste, une et une seule solution : « LE SOULEVEMENT  POPULAIRE » pour mettre fin au système Cruel, sans visage humain qui sévit chez nous depuis 1997 à nos jours.

 

Le Ngombol

Partager cet article

Repost 0
Published by chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu) - dans Analyse et Forum
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Le blog de chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • : Laboratoire d'intelligence, renseignements et coaching politique."Là où il y a la volonté, il y a toujours un chemin."
  • Contact

Profil

  • chickomwamba.over-blog.com(Tété - Diulu)
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.
  • Président de "Debout pour le Congo", Coordinateur de "Réfléchissons ensemble" et Secrétaire rapporteur de FOSPEKA.Président de l'ASBL "Le BERCEAU". Homme intègre et grand défenseur des droits des hummains.

Recherche

Liens